Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de route d'une future RH...
Auriana Godard
Auriana Godard

Une de mes anciennes étudiantes est en train de réaliser un "tour du monde" et nous sommes convenus du deal suivant : elle nous fait vivre, au fil de ses découvertes, les quelques points qui peuvent interroger culturellement une future RH...

Acte 1 : Good morning Viet-Nam

Je m'appelle Auriana Godard. Jeune diplômée de l'IAE Paris Est Créteil,
j'ai effectué mes études dans le domaine de la gestion des entreprises en
débutant par un DUT GEA option RH à Sénart. Cette formation de qualité m'a
confortée dans mon orientation... J'ai ainsi choisi d'intégrer l'IAE Paris
Est Créteil pour y effectuer ma licence puis mon master Management et
Conseil en apprentissage au sein du groupe Gestamp Automoción. Ayant un
attrait pour les aspects culturels, la dernière année d'étude fût celle où
j'ai choisi de me spécialiser à l'international avec le master GRH dans les
multinationales, effectué également en apprentissage au sein du groupe
Société Générale.

Comme pour compléter ma formation et réaliser ce qui est aussi un rêve, je
m'ouvre au monde en effectuant un tour du monde en sac-à-dos d'une durée de
7 mois à travers le monde. Une grande opportunité pour apprendre des
différentes cultures.


Le travail au Vietnam : équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Alors qu'en France l'équilibre vie privée / vie professionnelle est
d'actualité, il est intéressant de voir ce qu'il en est au Vietnam. Dans ce
pays, la majorité de la population n'est pas employée et tient donc son
propre business en famille qu'il s'agisse d'une guesthouse, d'un
restaurant, d'une agence ou autre. Force est de constater qu'ils
travaillent sur le lieu où ils vivent c'est-à-dire dans leur propre maison.
Lorsque nous mangeons dans un restaurant local, nous mangeons souvent au
rez-de-chaussée de leur maison. Dans un même temps, ils regardent la
télévision, jouent parfois à des jeux,... tout en se tenant à la disposition
des clients. Un autre exemple : le soir venu, ils garent leur scooter au
rez-de-chaussée là où mangent les clients. J'ai également pu remarquer que
pour les vietnamiens qui tiennent leur propre business, il n'y a pas
vraiment d'horaires de travail. Ils travaillent presque en continu, soit 7
jours/7, et il n'est pas rare de les voir dormir dans un lit
d'appoint derrière leur comptoir afin de se rendre disponible pour le
premier client venu. Ils n'ont d'autres choix que de tenir ce rythme de
travail car leur revenu mensuel correspond à l'ensemble de leurs dépenses
mensuelles. Cela justifie également le fait qu'ils n'ont pas ou très peu
de loisirs et ne peuvent partir en vacances. Nous l'aurons compris, il n'y
a pas, dans ces circonstances, de barrières entre vie privée et vie professionnelle.

Partager cet article

Repost 0