Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rappel : Notre voyageuse, masterisée Gustave Eiffel en RH dans les Entreprises Internationnales est partie il y a quelques mois déjà pour un tour du Monde, duquel elle nous envoie des billets réguliers. Entre temps, elle a reçu le prix du meilleur "espoir" ANDRH pour son travail sur les contraintes des recrutement pour  l'expatriation... 

Carnet de route de notre learning trotteuse . Acte 4, la Birmanie

Comment devenir guide sous une dictature ?

Le cas du Myanmar.


Myanmar (anciennement la Birmanie) est un pays authentique qui tend à se
développer rapidement avec l'arrivée des touristes depuis la réouverture
des frontières en 2011. C'est pourquoi le métier de guide devient de plus
en plus populaire. D'un autre côté, le Myanmar est un pays régit par une
forte dictature où l'information est hautement contrôlée. Sachant que le
métier même du guide consiste à transmettre de l'information à des
étrangers, je me suis ainsi interrogée sur la manière dont un birman peut
devenir guide et surtout sur le type de contrôle qu'exerce le gouvernement
sur ce métier florissant. Lors d'un treck de 3 jours dans la région de
Kalaw, j'ai eu l'opportunité de recueillir le retour d'expérience de mon
guide à ce sujet.


Il y a deux conditions à remplir pour devenir guide. La première est
imposée par le gouvernement en place. Ce dernier exige des guides confirmés
qu'ils aient un certain niveau de connaissances dans différents domaines :
les coutumes locales, la pratique de l'anglais, la connaissance de la
région, etc. Ainsi pour exercer le métier, les intéressés doivent obtenir
un examen établi par le gouvernement et le repasser chaque année. Le plus
surprenant est que lors de ces examens, ils sont également interrogés sur
ce qu'ils ont le droit de dire ou non aux touristes. Les sujets les plus
sensibles comme la politique, l'économie et la défense font sans surprise
partie des sujets censurés. De ce fait, les guides sont avertis et ne
peuvent prétendre auprès des autorités qu'ils ignoraient les sujets «
interdits ». Je ne connais pas les sanctions encourues en cas d'infraction.
Mais nous pouvons facilement imaginer le type de représailles dans un pays
où le simple fait de se rendre devant la résidence d'Aung San Suu Kyi est
passible d'une peine d'emprisonnement.


En parallèle, il faut que l'intéressé trouve une agence qui cherche à
recruter. Si l'agence est intéressée par le candidat, ce dernier suit une
formation dont la durée varie en fonction de la montée de ses compétences.
Cette formation est entièrement pratique, c'est-à-dire que celui qui suit
la formation accompagne un guide confirmé sur le terrain afin d'apprendre
toutes les ficelles du métier. C'est seulement lorsque le guide confirmé
estime qu'il est apte à exercer les fonctions de guide qu'il peut le
devenir. Le fait que les relations reposent beaucoup sur la confiance
explique que l'employeur délègue entièrement la responsabilité de la
formation à l'un de ses employés. Ce système fonctionne souvent par
cooptation. Il en a été ainsi lors de mon treck puisque mon guide était en
train de former son beau-frère âgé de 18 ans.


Bien cordialement,

Auriana Godard

Carnet de route de notre learning trotteuse . Acte 4, la Birmanie

Partager cet article

Repost 0