Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Manager...le numérique m'a tué ?

De retour d'un colloque organisé par l'IGS dans les locaux d'IBM à Bois Colombes, et ayant pour thème "Digital learning et la réforme de la formation professionnelle", j'ai pu entendre des acteurs de talents (Bruno Croiset ACCOR et FAFIH, Elise Wack Directrice Formation de SSP, Severine Lacostaz Responsable formation AXA, Nicolas Fournier, directeur développement des compétences Monoprix, Jean Philippe Masse, Digital RH France IBM, Denis Florean Expert IBM, et Marc Dennery, Directeur Associé C-Campus.) Il existe un large consensus sur la situation aujourd'hui : on ne peut plus freiner le développement du numérique en entreprise. C'est une réelle chance pour permettre la modernisation de nos entreprises et de nos organisations.

En revanche le numérique modifie l'environnement tout entier. Séverine Lacostaz image parfaitement le propos en se demandant à quoi peut servir l'assurance auto en cas de généralisation de la googlecar (plus d'accident !) et les métiers, tous les métiers sont potentiellement en mutation.

Je partage bien entendu le constat mais tire la sonnette d'alarme sur quelques points :

- Les tables rondes réunissaient des spécialistes et connaisseurs du digital learning mais qu'en est-il des entreprises qui confondent outils et contenu ? Ne risque-t-on pas de ne pas avoir tiré les leçons des mises en services très laborieuses des progiciels intégrés qui voulaient que les process s'adaptent à eux et pas l'inverse...

- Il convient de se poser la question de quels savoirs transmettre et à qui avant de choisir les outils...

- Que devient le management de proximité ? S'il est vrai qu'il n'est plus l'hyper spécialiste mais un coach (ce pourquoi je milite depuis des années) , alors il faut l'évaluer sur ce sujet, pas sur sa performance... Ce qui est au fond un fondamental du management : tirer ses collaborateurs vers le haut !

- Puisqu'on peut se former partout et n'importe quand, comment valider la pertinence et l'efficacité des formations, comment surtout valider l'évolution réelle des compétences ?

- Pourquoi ne pas résister aux pressions des financiers qui exigent la baisse des budgets formation et admettre qu'il s'agit d 'un actif incorporel et pas d'une dépense comme un autre ?

Ces questions sont loin d'être résolues. Et au fond, j'ai peur de deux choses :

- On a caressé le responsable formation dans le sens du poil en le reconnaissant "développeur de compétences"...mais l'idée n'est peut-être que de gagner 50% de réduction des budgets formation.

- Le débat reste terriblement élitiste. Un tiers au moins des salariés n'est pas capable aujourd'hui d'entrer dans l'ère digitale. Qui reste au bord de la route ? Ou plutôt quelle cause nationale se met en place réunissant l'entreprise, l'éducation nationale, Pôle emploi, les ONG, les territoires...

pour permettre l'éducation numérique pour tous...

Manager...le numérique m'a tué ?

Partager cet article

Repost 0