Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bonheur au travail...ne pas tomber dans le panneau !

Voici un joli poème de Philippe Mailleux, et il sait de quoi il parle, il est belge...

Vivaient depuis toujours en bon entendement

Dans un grand labyrinthe aux projets créatifs

Une bande de rongeurs joyeux et productifs

Travaillant certes dur mais tout en s’amusant.

Les souris, les rats, les mulots, les belettes

Avaient construit ensemble une très belle entreprise

Où rêver, oser, gagner étaient souvent de mise

Avec bon équilibre entre labeur et fêtes.

Conscients de cette chance d’un boulot bien placide

Et soucieux d’en garder le fond et le relief

Ils choisissent l’écureuil comme responsable en chef

Agile et visionnaire, il deviendra leur guide.

L’animal courageux et vivant en hauteur

Leur donne vue globale sur les portes de sortie

Il orchestre les équipes en parfaite harmonie

Tantôt plus directif et tantôt protecteur.

Advint qu’un jour maudit, venant de nulle part,

Poussée par des générations de souriceaux gâtés,

Une nouvelle mode se propage et la taupe s’en empare

Elle proclame le Bonheur comme seule finalité.

Cette taupe aveugle et sourde avait trouvé refuge

Dans un coin de l’usine où elle donnait conseils

N’ayant jamais bossé car trop loin du soleil

Elle se disait « happy-consultante », rentable subterfuge.

« Si nous sommes heureux, nous reviendrons chaque jour

Pour construire, produire et ainsi apporter

A nos clients fidèles une valeur ajoutée »

Tel était leur credo, tel était leur discours.

Ils exigent du leader une ambiance agréable

Des horaires légers, de délicieux repas

Ni contrainte ni engagement de résultats

Le bonheur leur est dû, l’écureuil en est seul responsable.

Soucieux d’être à l’écoute - active bien entendu,

Leur leader s’adapte et change tous les process

Mais l’ambiance se dégrade, les clients disparaissent

Et paradoxalement, eux en veulent toujours plus.

Lassé de tant de discussions stériles

De demandes naïves et de clients frustrés

L’écureuil les menace d’un labyrinthe fermé

Et pour qu’ils le comprennent, dit d’un ton infantile :

Le bonheur au travail serait votre droit commun ?

Réjouissez-vous au moins d’en avoir déjà un !

Trop de modes légères et de gourous ignares
Prônent le bonheur au travail comme nouvelle illusion
Ils vivent à nos dépens tout en nous faisant croire
Que c’est uniquement eux qui ont les solutions.

Et nous qui risquons tout, travaillant plus que d’autres
Nous les leaders modestes mais vrais entrepreneurs
Gardons les yeux ouverts sur le simple bonheur
D’avoir construit nos vies, loin de ces faux apôtres.

Le simple bonheur d'avoir construit nos vies

Partager cet article

Repost 0