Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les enseignements de la "grande guerre" et les RH...

Superbe plateau que celui du Colloque organisé à l'Ecole Militaire par l'Andrh Île de France.le 7 janvier dernier. La pluie du matin ne décourageait pas les nombreux DRH présents.

Je vous en laisse juge de la qualité des intervenants : 4 tables rondes aux thèmes suivants :

L’évolution des relations hiérarchiques et managériales et de la légitimité des rôles et statuts, en période de crise latente ou aigüe.

Modérateur : Jean-Pierre GUENO – Ecrivain (paroles de poilus) et Directeur d’éditions

Face aux bouleversements, à la remise en cause voire à l’effondrement des organisations et des stratégies traditionnelles, comment les relations hiérarchiques et managériales évoluent-elles ?

Quels nouveaux fondements pour la légitimité des statuts et des rôles ? Quelles articulations entre le statut, la compétence et le comportement ? Quels traits communs entre l’officier de tranchée et son arrière-petit-fils, manager dans une entreprise en crise ?
Avec Florence MEAUX, Déléguée aux cadres dirigeants de l'Etat auprès du premier Ministre, Yann PROUILLET , Historien, Emmanuel DE RICHOUFFTZ, Général de légion et spécialiste d'insertion , Jean-Luc VERGNE, past DRH PSA, Thierry VISSOL, historien et économiste.

D'où il ressort que le management en temps de crise nécessite de la transparence, de l'exemplarité, de l'empathie, de l'assertivité...bref des fondamentaux du management...

Mais aussi que les poilus pouvaient se battre pour leur chef et surtout pour leurs camarades avant de parler des grandes valeurs...

La gestion cruciale du maintien de la cohésion sociale au cœur des tourmentes (qu’elles soient militaires, économiques ou organisationnelles) et l’atout de la diversité

Modérateur : Amiral François DUPONT - Ancien Directeur de l’IHEDN

En période de crise et de doute, si le repli et l’entre soi s’imposent souvent comme réactions primitives, il apparaît vite que la cohésion sociale nécessaire ne peut durablement s’établir que par une union des différentes composantes sociétales dans un cadre défini et partagé.Sur ce point, la diversité se révèle vite comme un atout essentiel. A cet égard, que peut nous apporter 14-18 vis-à-vis de notre quotidien actuel ?En particulier, le fameux « brassage social des tranchées », l’accentuation du rôle des femmes dans l’économie, l’engagement des troupes coloniales dans les grandes batailles du conflit, nous renseignent elles sur notre présent ? Si oui comment ?

Avec Patrice CORRE Proviseur d'Henri IV, Aline CREPIN, Responsable de la diversité chez Randstadt, Rémy PORTE, historien militaire, Christian VENARD, aumonier parachutiste.

Et ceux qui restent ? La thématique du survivant ?

Modérateur : Jean Marie PERRETI – Professeur à l’ESSEC et chercheur en ressources humaines.

Le ressenti des rescapés d’un conflit ne présente-t-il pas des similitudes fortes avec les « survivants » d’un « plan social ? »N’a-t-on pas tendance à considérer « qu’en pouvant s’estimer heureux, il n’est nul besoin de déployer des modalités d’accompagnement adaptées.Sur ce point les témoignages des « bonhommes de 14-18 » confrontés aux expériences de salariés « rescapés » de « plans sociaux » ou de soldats revenant de conflits récents peut offrir un éclairage renouvelé sur nos pratiques actuelles. Et par là même, réfléchir à la façon de « redonner du souffle » à des salariés et/ou des équipes ayant vécu de forts bouleversement sociaux et /ou organisationnels ?

Ceux qui restent sont des "sur vivants" qui auront du mal à vivre comme avant...ne serait-ce pas le cas des expatriés de longue date ?

Des retours d'expérience, certes, tout en sachant qu'il faille prendre de la distance. Les "morts" des plans sociaux sont encore vivants...pas ceux des tranchées.

Avec Yann ANDRUETAN,médecin psychiatre des armées, Charlotte DUDA,past présidente de l'andrh, DRH de Stream et officier de réserve, Williams JOSSE, médecin spécialiste des RPS et, Rémy PORTE déja cité.

Le lien entreprises / territoires

Modérateur : Aymeric BRELLMANN - DRH Panhard

La grande guerre est-elle encore présente dans les liens qui unissent les entreprises et leurs territoires ? Si oui pourquoi et de quelle manière ? Comment le lien contribue-t-il à l’esprit de l’entreprise ? Mémoire et entreprise font elles « bon ménage » ?Cette thématique sans doute plus prégnante dans les régions touchées par le premier conflit mondial, sera notamment traitée en faisant appel aux groupes locaux de l’ANDRH concernés (Lorraine Alsace, Champagne Ardenne, Nord, Picardie).

Avec Claude d’HARCOURT, DG de l'ARS Lorraine, Yann PROUILLET historien, Isabelle Noury Mission Histoire du Conseil Général de la Meuse, auxquels se sont joints Jean Marie Perreti, Jean Pierre Guéno et l'amiral Dupont.

La clôture du colloque était assurée par Serge Barcellini, Président général du Souvenir Français.

Une belle réalisation, originale et pleine de sens... pas si fréquent dans les manifestations d'aujourd'hui !

Partager cet article

Repost 0