Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Assez de sondages RH qui ne veulent rien dire...

Ainsi, selon un sondage Gallup réalisé auprès de la population active en 2016, les niveaux d'engagement s'élèvent à seulement 7 % en France, contre quasiment le double (13 %) au Royaume-Uni.

Mais gardons nous d'en tirer des conclusions... voici sur ce thème les réflexions de François Geuze dans un post linkedin... et je dois dire que j'apprécie.

François GEUZE

Mon engagement personnel m'incite à qualifier cet article comme étant non seulement mauvais mais aussi manipulateur par le processus d'amalgame qu'il opère... posons la question aux jeunes comme l'a fait Association ASTREES il y a quelques temps et l'on obtient 90% de jeunes se déclarant comme engagés dans leur travail. Regardons l'enquête réalisée par CSA pour le compte de l'IESEG et l'on constate que 84 % des français répondent aux critères de ce qu'est l'engagement. Comme d'habitude en la matière un peut de rigueur s'impose. Qu'est-ce que l'engagement ? Quelle est la définition utilisée par gallup, quelle est la définition utilisée dans cet article ? Quel échantillon etc...tout ceci pour récuser le fait d'utiliser l'enquête gallup (intéressants dans certaines situations) dans ce cas précis. Votre définition de l'engagement est-elle orientée vers un toujours plus comme le souligne certains passages de votre article ? Rien d'étonnant alors de remarquer une explosion des RPS concomitante au développement des politiques d'engagement (ce qui vient alors poser question sur la rationalité économique de la chose) ou une dégradation du bien être au travail tel que semble le marquer les derniers résultats de l'IBET piloté par victor waknine Une main d'œuvre engagée n'est pas un Graal durable, uniquement un "booster" dont il faut savoir doser l'engagement dans le temps. Il est un vieil adage pourtant que l'on devrait se rappeler. Qui veut aller loin ménage sa monture.

Partager cet article

Repost 0