Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entreprises de bonne volonté, attention aux apparences...

Holacratie ? une nouvelle manne pour gourous ?

Franchement, faites l’effort de lire ce court texte qui précise les règles de l’holacratie, système breveté (rien que ça, me fait douter…) et dites-moi si le discours ésotérique ne vous donne pas envie de fuir très loin d’une nouvelle secte…

Constitution de l’Holacracy® :

Article1 : Energiser les rôles = Un rôle est une brique de base pour construire une structure organisationnelle. Cet article couvre les autorités et devoirs élémentaires confiés à un associé qui remplit un rôle

Article2 : Structure de cercle =Un cercle contient et intègre plusieurs rôles. Cet article décrit la façon dont un cercle est structuré, et comment les rôles sont assignés, élus ou forment d’autres sous-cercles.

Article3 : Processus de gouvernance = Le processus de gouvernance d’un cercle est utilisé pour définir des rôles et des politiques. Cet article définit le processus de gouvernance et les règles de base pour proposer des changements ou s’objecter aux propositions.

Article4 : Processus opérationnel = Les membres de cercle d’un cercle comptent les uns sur les autres pour effectuer leur travail opérationnel. Cet article couvre les devoirs des membres de cercle quant au soutien mutuel, et la façon dont fonctionnent les réunions opérationnelles de triage.

Article5 : Questions d’adoption = Cet article traite de la transition depuis l’avant-Holacracy jusqu’au fonctionnement selon cette Constitution, et prévoit les règles lorsque l’adoption de l’Holacracy est réalisée par un groupe de représentants constituant une structure de Conseil d’administration au lieu d’un simple Premier lien

Encore une fois, je veux bien qu’on remette en cause les systèmes de pouvoir, de gouvernance, de hiérarchie au sein des entreprises. On ne peut que se réjouir de voir des problématiques de RSE, de QVT, d’autonomie, de créativité, s’instaurer dans des environnements trop longtemps basés sur le top-down comme on dit, sur l’immuable pyramide (et pas celle de Maslow), sur la pression et l’infantilisation managériale… mais que diantre avons-nous besoin d’habiller ces transformations par du packaging destiné avant tout à séduire des cobayes en mal d’idées… Le renforcement des pouvoirs du consultant qui quitte les discours traditionnels économico-stratégiques des « big » pour des semblants de processus vertueux mais compris dans une charte (avec les contrats qui vont bien et les power-points idoines), n’est pas gratuit. On donne l’impression d’entrer dans la famille des initiés (pour le bien de l’entreprise et des salariés bien entendu) dont il va être bien compliqué de sortir si ça tourne mal. Alors, si l’on peut éviter de tracer des cercles qui protègent des forces de l’enfer (…) pour améliorer simplement (et même radicalement) nos méthodes et habitudes, ça doit être possible…sans nécessité d’entrer dans un enfermement idéologique…et facturable !

Partager cet article

Repost 0