Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 0,2% de la masse salariale payées par l'entreprise au titre du CPF vont financer les permis de conduire...

Le ridicule ne tue plus, hélas !

Le CPF ne trouve déjà ni son public, ni son équilibre financier et... voilà qu'une idée géniale a surgie : financer le permis de conduire !!!

Le permis de conduire pourra être financé par le CPF

Selon Didier Cozin, dans les Echos, "Le CPF pourra être utilisé pour financer tout ou partie du passage du permis de conduire , selon un amendement gouvernemental au projet de loi Égalité et citoyenneté voté jeudi (30/06) à l'Assemblée. L'amendement précise que toute personne, demandeur d'emploi ou salarié, pourra utiliser ses heures du compte personnel de formation pour la préparation des épreuves du code de la route et de la conduite du permis B".

Plus d'un million de personnes passent leur permis chaque année

En France, selon le site Ornikar , chaque année plus de 1,3 million de personnes se présentent au permis de conduire (permis B) et environ 760 000 permis sont délivrés.

Imaginons que seulement 30 % des prétendants au permis de conduire tentent de le faire financer par un OPCA (seuls les fonctionnaires ou les étudiants ne le pourraient pas encore), nous aurions 400 000 prétendants au CPF/permis de conduire.

Le prix minimal d'un permis étant de 1000 euros cela couterait chaque année la bagatelle de 400 millions d'euros à la formation professionnelle (600 millions même si on inclut les rémunérations). Avec cette mesure dénuée de tout sérieux, la totalité des fonds dévolus au CPF (ce pilier ruiné de la réforme de 2014) serait utilisée pour le permis de conduire.

La totalité des fonds du CPF engloutis pour le permis de conduire !

Avec cette mesure démagogique (qui ruinerait un peu plus la formation professionnelle et l'espoir de montée en compétences pour les salariés), les pouvoirs publics prouvent à l'envi que le CPF est condamné, que cette trouvaille paritaire et politique n'aura servi que d'affichage social le temps d'un quinquennat.

Pour rendre le permis accessible, il suffit de baisser sa TVA

Si les pouvoirs publics veulent réellement aider les jeunes à passer leurs permis, il existe une mesure très simple qu'ils peuvent décider très rapidement : baisser la TVA à 2,2 % par exemple au lieu des 20 % actuels.

Partager cet article

Repost 0