Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces minutes qui peuvent tout changer..

Depuis quelques jours, l'idée d'inscrire une clause de conscience dans les contrats de travail des DRH encadrée par la charte, traçait sa route. Et ce matin, voulant m'assurer de la faisabilité juridique d'un tel projet, j'avais un entretien avec un ami de jeunesse, l'un des meilleurs juristes social, ex directeur associés de Fidal, et membre de l'andrh alésia-nation, Jean Paul Richon.

Aucune difficulté juridique me dit-il, on se rapproche de la clause des journalistes, qui eux l'ont par "statut", nous ce serait par "contrat". Bien entendu cet élément permettrait de "protéger" le DRH et de voir son désaccord et son départ se qualifier d'un licenciement et non d'une démission avec les indemnités qui vont bien, mais, me dit il, ce pourrait être une chance pour l'entreprise. Et là, eureka

Imaginez une entreprise qui assure à ses collaborateurs, à ses nouveaux entrants, qu'elle respecte une déontologie humaine et sociale, preuve en est, elle n'hésite pas à l'inscrire dans le contrat de travail de son DRH (et pourquoi pas par déclinaison, dans les contrats des cadres de la fonction RH) Quelle  force pour la marque "employeur"...

Me souvenant d'une discussion récente avec un délégué CGT de grand groupe qui me demandait si lui, le DS, pouvait signer si non la charte mais la pétition : "tu comprends, un DS pourrait être plus ouvert à la discussion s'il sait que le DRH assis en face de lui a signé la charte". Et nous voici sous un angle nouveau de l'empathie sociale...un pas de plus vers une optimisation de la RSE...

Et je vous passe sur les appels ces derniers jours de DRH, y compris de grosses structures, que je ne connaissais pas il y peu et qui me demandent d'être informés de la suite...

Alors, on y va !

- D'abord signer la pétition pour donner du poids à tout ce qui va suivre (1000 signatures nécessaires)...et la faire suivre (Twitter, Facebook, Linkedin, et vos réseaux...)

- Rencontrer des DRH et des DG pour créer une spirale ascendante en mettant le focus sur des entreprises pilotes où le DG accepte de mettre en avant le dispositif pour sa marque employeur et où le DRH qui accepte cet avenant à son contrat le propose aussi à ses équipes.

- En même temps mobiliser les conseils (juristes, spécialistes de la marque employeur, les experts en RSE...)

- Toujours en même temps, mobiliser les organisations syndicales patronales et salariés (là encore, faire suivre)

- Et puis commencer à tendre des perches vers les organisations professionnelles RH pour qu'elles puissent prendre le relais... 

Et je vous ne vous lâcherai pas tant que nous n'en serons pas là !  Alors, d'accord, on y va ? 

 

Partager cet article

Repost 0