Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a quelques années, lors d'une réunion entre des Cadres de la fonction RH et des syndicalistes, l'un de ces derniers reprochait à une charmante DRH qu'elle était "invisible". Et elle de lui répondre : "mais Monsieur Durand, vous le savez, ma porte est toujours ouverte !"

La réplique fût immédiate : "c'est bien ce qu'on vous reproche, c'est à nous de venir. Jamais vous ne venez nous voir, nous !"

L'un de mes amis DRH, lecteur assidu de ce blog, me disait il y a peu qu'il n'y avait pas un seul matin où il ne fasse le tour des bureaux et ateliers pour serrer les mains et discuter quelques minutes avec le personnel. "ça me prend pratiquement une heure et demie tous les matins, au moins lorsque je suis là, et tu ne peux pas savoir combien de temps je gagne par ailleurs. En qualité de relation, en désamorçage en tout genre, en prise de température, en découverte de nouveaux problèmes, et en ...confiance. Ce rituel est connu de tous, y compris de mon DG à qui il ne viendrait pas à l'esprit de me mettre une réunion à cette heure là. C'est devenu une priorité partagée."

L'étude en lien, précise que si le DRH a acquis sa position de cadre dirigeant, si les rémunérations sont d'équerre avec celles des autres membres du Codir, en revanche la cote vis à vis des salariés est mauvaise. Aurions nous pris la grosse tête ? Avons nous oublié notre périmètre d'expertise, c'est à dire l'humain... Lui est bien vivant, il nous croise certainement et il semble que ce soit nous qui ne le reconnaissons pas...

Mais ce n'est qu'une étude, n'est-ce pas !

Partager cet article

Repost 0