Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oui, je sais... encore une étude dont on peut certainement contester les chiffres, les questions et tout le reste. Mais, je rapproche les conclusions de la Cegos avec ce que je constate tous les jours dans les entreprises que je fréquente. Le fossé se creuse entre les jeunes générations et une partie des DRH... Soit par élitisme, ils leur arrive de considérer que l'avis du jeune start-uper ou du dernier bac +++ embauché doit être généralisé, soit par idéologie, lorsqu'ils pensent que les Y et Z sont une invention de consultants... (je vous renvoie à "comment travailler avec les nouvelles générations" chez Studyrama : ne parlons pas de fracture générationnelle, mais bien culturelle...

Et si on faisait preuve d'un peu de modestie ? Et si au lieu de courir après le baby foot, le bonheur au travail ou la dernière formation à la mode, on regardait de près la stabilité du job, non en termes de métier, mais de compétences pour permettre au salarié d'avoir un regard sur l'avenir qui peut contrebalancer les injonctions permanentes à la précarité "choisie"...

Et si on donnait du sens au travail en évitant de prendre ces jeunes pour des gamins, et si on considérait qu'ils n'ont pas tous une vocation d'entrepreneur ? et que ce n'est pas honteux !

Et si ...on ne masquait pas les difficultés voire les impasses, mais en travaillant ensemble les solutions possibles...

Le retour à la réalité devient pour quelques DRH presque aussi important que la capacité à penser et vivre le numérique. Un équilibre nécessaire, en quelques sortes...

 

Partager cet article

Repost 1