Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans une étude de Terra Nova, l'un des cas étudié fait mention de l'IBET de notre ami Victor Waknine. Il peut être fier, Victor. C'est par ce genre de reconnaissance écrite qu'on mesure l'importance d'une mise en place "professionnelle" d'un indicateur qui ne va pas de soi et qui autorise la quantification d'une notion très floue, celle de bien-être.

Les psycho-niaiseries du bonheur au travail n'ont qu'à bien se tenir, là on est dans du sérieux.

 

 

EXTRAIT DU RAPPORT :

- CAIB – LE DIALOGUE SOCIAL, LEVIER DE CROISSANCE ET DE COMPETITIVITE

 

En septembre 2015, les partenaires sociaux de CAIB ont décidé d’engager une négociation ambitieuse sur la qualité de vie au travail. Ils concluent un accord de méthode afin de préparer leur négociation, avec trois axes : • Le partage des enquêtes menées par la CFDT et l’entreprise auprès des salariés • Une analyse des dispositifs existants, réalisée avec l’appui d’un expert extérieur pris en charge pour moitié par l’entreprise et pour moitié par le comité d’entreprise • Une expérimentation de dialogue sur le travail (« rencontres de progrès ») sur plusieurs services (barrettage, débit) L’accord de méthode s’avère particulièrement efficace pour préparer la négociation, et l’accord résultant de celle-ci est signée le 12 mai 2016, 8 mois après la signature de l’accord de méthode. L’entreprise a anticipé sur les bonnes pratiques de négociation recommandées par le rapport Combrexelle et pour partie reprises par la loi Travail. L’accord met en place un indicateur du bien-être au travail, l’IBET, et pérennise les rencontres de progrès (« intelligence collective »16). Celles-ci regroupent un ensemble de « salariés d’un même niveau hiérarchique et sont activées à l’initiative des salariés sur un thème choisi par eux. Les chefs d’équipe et responsables de service ont un rôle de validation, de chef d’orchestre, et viennent en soutien du groupe de travail. Ce sont les salariés qui proposent de réfléchir à une problématique, une préoccupation ou un projet dans les domaines de la sécurité, qualité et productivité. » L’accord contient également des engagements sur l’égalité professionnelle, sur la diversité, mais aussi la valorisation des innovations à l’extérieur de l’entreprise (communication). Le développement de la confiance et de l’engagement est, selon la direction de l’entreprise, ce qui a permis d’absorber un pic de production important en 2016 (surcharge nécessitant du travail le weekend), sans dégradation du climat social. 

Partager cet article

Repost 1