Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un coup de "jeune"...

Hier soir mercredi 17, une soirée était organisée par le superbe Master2 RH en entreprises internationales de l'IAE Gustave Eiffel, et son "gourou" institutionnel Michel Barabel, à la quelle s'était associé le groupe ANDRH Alésia Nation. Ces alternants qui se fédèrent sous l'appellation Innov RH, avaient concocté un triple atelier de découverte start-up dédié formation. Les invités, considérés comme de nouveaux embauchés d'Innov RH devaient participer à ces trois modules de formation... Je peux vous raconter mon parcours.

Le premier atelier était consacré au "mobil learning". Représenté par la société Beedeez, il permettait de comprendre les mécanismes de ces nouvelles applications qui viennent en appui à bien des formations traditionnelles, mais qui prennent aussi en compte le temps disponible (capsules courtes, que l'on calibre en fonction de sa propre disponibilité) , les passages de niveau (des validations permanentes qui autorisent ou non le passage au niveau supérieur), la répétition (indispensable pour un bon ancrage mémoriel) et le ludique...en guise d'"emballage"... J'avais déjà repéré cette jeune société et l'avais présenté à quelques clients. A suivre...

Deuxième atelier, la société Uptale, spécialisée dans l'immersif, c'est à dire l'utilisation de la réalité virtuelle. Par le biais de lunettes adhoc ou de micro lunettes adaptables sur smartphone... Nous sommes là dans l'outil plus que dans le contenu et, avantage, dans la capacité à utiliser le dispositif à sa guise, en créant soi-même les contenus adaptés.  Une approche commerciale censée, pour des prix qui semblent eux aussi acceptables.

Dernier atelier,( et là je vais éviter de citer le nom pour ne pas mettre en difficultés nos organisateurs,) une start-up spécialisée dans l'adaptabilité des méthodes pédagogiques au profil des stagiaires. Je ne crois pas une seconde à la réalité de cette approche. Bien entendu, nous avons tous nos préférences d'apprentissage,  nous sommes tous "différents" et  l'individualisation de la formation est un mouvement  incontournable. Mais les fondements de cette réflexion sont scientifiquement contestables. Le cerveau s'est construit, il n'est pas donné une fois pour toute. Dès lors imaginer que l'ancrage mémoriel soit individualisé une fois pour toute est une erreur scientifique. D'autre part, proposer que l'adaptation des apprentissages se fasse que sur les zones de "confort" est aussi contestable. Le cerveau continuant de se construire, si on ne fait appel (ce qui reste à démontrer) qu'aux mêmes zones, on appauvrit les autres et ... on va perdre des neurones... en d'autres termes, on participe à la réduction du potentiel d'adaptabilité. Enfin, construire les tests préalables à l'identification des préférences sur la base de "déclaratifs" est aussi en soi, risqué. Je ne remets absolument pas en cause les algorithmes mais nous allons nous trouver dans la même ambiguïté que lors de l'arrivée sur le marché des tests dits de préférences cérébrales...les gens s'y reconnaissent (et pour cause ce sont eux qui "déclarent") mais on sait aujourd'hui que ça ne repose sur rien de scientifique. Attention, lorsque l'on parle de gestion des datas, on oublie souvent que l'un des pièges consiste à utiliser des corrélations incongrues : exemple (réel) il existe une corrélation à plus de 95% entre la consommation de mozzarella et le nombre de doctorats en sciences de l'ingénieur selon l'US Departement de l'agriculture de 2000 à 2009... ou encore, 99,26% entre la consommation de margarine et le taux de divorce dans le Maine... Mes amis DRH présents partageaient mon point de vue sur cette application.

Ceci dit les DRH d'Alésia étaient ravis de cette soirée et encore un grand Bravo pour ces étudiants RH "innovants"...

InnovRH, bravo !

Partager cet article

Repost 1