Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le DRH numérique

 

Soirée DRH Numérique 2017

 

Dans les locaux du campus « Orange » s’est déroulée mercredi soir la remise des prix du DRH numérique. j'y étais.

Première leçon : les quatre lauréats des quatre prix tiennent à peu près le même discours, rien ne peut se faire sans les hommes, puisque la transformation numérique, ce n’est pas qu’un outil, mais tout un changement de comportements et d’organisation.

Deuxième leçon : c’est au DRH de piloter cette transformation, pour la raison ci-dessus.

Troisième leçon : il ne faut pas s’affoler, on peut être PMI ou grand groupe, être parti depuis des années, ou il y a peu, les transformations peuvent réussir à condition de ne pas faire l’impasse sur les dangers : élitisme, fracture numérique, protection des données personnelles, déconnection, impact sur le management de proximité…

 

Maintenant les résultats :

  • Prix Mieux travailler à l’ère du numérique : Stéphanie Villejoubert, DRH de RETIS, une PME bretonne. La transition numérique s’est faite avec l’ensemble du personnel avec l’objectif de valoriser l’intelligence collective et la créativité mais aussi le bien-être au travail.
  • Prix de la disruption numérique RH : Claude Monnier, DRH de SONY Music. Une idée folle de révolutionner la culture et les méthodes de recrutement de cette industrie, en le faisant, en plus, sponsoriser par une banque… Les finalistes sont envoyés dans des capitales européennes et aux USA avant même d’être embauchés…

 

  • Prix de la Transformation numérique de la fonction RH : Sébastien Graff, DRH d’INVIVO, groupe agroalimentaire coopératif. Il y a peu, 1000 salariés, aujourd’hui plus de 10000. Il y a peu, pas de SIRH, ni de compétences numériques… aujourd’hui en une année un modèle numérique pour la fonction RH, avec les bonnes questions éthiques….

 

  • Prix du DRH numérique : Jérôme Bourdon, DRH Groupe SOS. Des milliers de salariés dans la réinsertion sociale, un public a priori peu préparé, beaucoup d’idées reçues, une multitude d’établissements de tailles et de métiers différents… et pourtant ça marche…et avec des « valeurs » … Le groupe SOS a adopté des solutions de formation et de recrutements digitaux en utilisant la plateforme Skilero. Celle-ci permet aux recruteurs de soumettre un test de compétences aux candidats, lesquels peuvent également acquérir une qualification via des Mooc de recrutement. Pour  les métiers d’aide-soignant, d’auxiliaire de vie ou d’accompagnement Petite Enfance, le groupe a mis en place trois MOOC sur mesure.

 

A un moment ou l’évolution des techniques ne laisse plus de place à l’à peu près éthique, il devient impératif de structurer notre profession par un véritable code de bonne conduite. De quoi rassurer un peu plus les salariés et de quoi éviter les amalgames et les collisions médiatiques comme celles, cette semaine, des affaires « free » et de cette belle reconnaissance pour des lauréats exemplaires.

 

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :