Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pénurie de candidats serait un mythe. La GPEC aussi d'ailleurs...

Il semble que ce billet gratte là où ça fait mal... Mais il reflète assez bien la réalité indigente de bien des entreprises et pas forcément les plus petites.

Ainsi, il y aurait des candidats en France pour les postes proposés, mais les entreprises ne sauraient pas identifier les compétences nécessaires ? Il y aurait des candidats en France mais qui auraient du mal à intégrer des entreprises dont les stratégies RH ne prendraient pas en compte les réalités du marché et des attentes de ces mêmes candidats. Bien sûr, ce n'est pas un scoop. Il suffit de faire un rapide tour d'horizon des entreprises qui acceptent de parler de la performance de leur processus de gestion prévisionnelle des compétences pour se rendre compte que, sous le sceau de la confidence, elles ne souhaitent pas se mettre en avant. Pourquoi ? Parce que ça ne fonctionne pas !

Maintenant, je suis moins d'accord avec la conclusion : former les chômeurs ? Oui, il faut mettre le paquet mais pas forcément en prenant sur les fonds de formation des entreprises. En revanche, ce n'est pas à l'état d'aider l'entreprise à gérer sa GPEC... c'est l'affaire des DRH, et s'ils ne savent pas le faire, ils pourront toujours aller en formation... chez Pôle Emploi ! Là, je provoque un  peu, car il me semble que c'est aussi un problème de DG. Il faut donner toutes les billes au DRH (infos sur la stratégie, sur les fusions-acquisitions, sur les abandons de marché...) et ce, avec suffisamment d'anticipation pour qu'il puisse intégrer ces données aux politiques de recrutements.Ce n'est pas, la plupart du temps, un problème d'outil, mais bien un problème de visibilité et de prévision stratégique du Codir... non ?

Partager cet article

Repost 1