Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je vais être bref... 

Qu'une journaliste présente les pratiques d'un mercenaire en précisant vers la fin que cet individu est "pénalement " un escroc et laissant entendre que c'est représentatif de la moitié des DRH est une "diffamation" ! 

Que le sociologue de service interrogé soit celui qui semble avoir un compte à régler avec la fonction puisqu'il est l'auteur du "livre noir des RH" est un choix dont l'objectivité laisse penseur...

Et enfin que la psychanalyste du bouquet final laisse entendre que le "ranking forcé" est  largement développé et que les salariés ainsi touchés ont du mal à se reconstruire, ouvre la porte à une vision quasiment génocidaire... 

Vous connaissez ma position. Je lutte depuis des années contre ce RH bashing permanent. Oui il y a des salauds dans la profession, comme il y a des ordures dans toutes les professions. Pas plus, et certainement pas moins qu'ailleurs. Mais la grosse majorité des DRH n'est pas comme l'image que veut en donner la presse. La preuve, ils ont trouvé un profil de mercenaire délinquant pour illustrer leurs propos. Pas un mot en revanche sur General Electric, l'inventeur du "ranking" rh, qui a abandonné ce processus il y a quelques années en reconnaissant qu'il était inefficace et contre productif ! 

Cette fois l'ANDRH s'est fendu d'un message sur twitter et j'en suis heureux.

 

Ma réponse à Envoyé Spécial...

Mais il est réellement temps (je le rabâcherai le temps qu'il faudra) de mettre en application la charte de déontologie avec clause de conscience, la seule alternative à ce genre de dérive.

Allez, vite , ça presse !  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :