Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une de mes convictions, c'est que les modes managériales contiennent en elles mêmes leur obsolescence programmée pour pouvoir passer à autre chose et attraper d'autres "pigeons"...

C'est ce qui c'est passé pour l'entreprise libérée, et il en va ainsi pour les CHO et la notion de bonheur au travail. Je le crie et réaffirme, que l'on parle de bien-être au travail, ça me va, (Victor Waknine, prépares ton IBET) mais du bonheur, que nenni. Quelques études anglo-saxonnes récentes (voir plus bas) semblent commencer à me donner raison. Spinoza, tu peux te rendormir tranquille...

Maintenant ne renversons quand même pas la tendance. Ce n'est pas en créant du "malheur" en entreprise que l'on va garantir sa profitabilité. Le bien être continue d'être payant, mais conservons donc le bonheur pour notre intimité, là au moins, il n'y a pas d'injonction.   

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :