Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Psy de tous les pays…accordez vos violons et surtout de la modestie…

 

Il y a des lustres, j’intégrais psycho en faculté des lettres et sciences humaines de Clermont Ferrand, après avoir traversé le carrefour du jardin Lecocq qui départageait cette institution de la fac de droit qui n’avait pas retenu mon attention plus d’un an…

J’allais découvrir que pour intégrer une profession alors pas reconnue (tout le monde pouvait s’installer « psy » sans aucun diplôme) il était quand même souhaitable de gagner un peu de légitimité universitaire. Une seule filière, un seul diplôme, mais des obédiences. La direction du département appartenait à la filière psychologie clinique versus psychanalyse. Mais dans les cours obligatoires, pour ce diplôme de clinique, on trouvait aussi psychométrie, psycho-physiologie, psycho-génétique, sociologie de la connaissance, psychologie expérimentale, maths et stats, anglais, bref, des découvertes assez éloignées de notre Sigmund vénéré. En bon soixante-huitard, tendance trotskiste voire maoïste, c’est le divan qui me semblait l’outil indispensable et la guerre devait être déclarée à ces scientistes peu compatibles avec les intérêts de l’individu, peut-être, en revanche compatible à ceux du « capital » … Nous étions jeunes et  intolérants, mais je crois m’être soigné depuis. En effet, pourquoi en permanence opposer les genres : l’inné et l’acquis, les théories comportementalistes et la clinique, etc.

Juste un exemple : je n’ai aucun problème à admettre (et même à enseigner) que les comportements sont issus des émotions elles-mêmes engendrées par nos représentations mentales provoquées par les informations captées par nos sens. Pourquoi ? simplement parce que ces représentations mentales sont des boites noires dans lesquelles on retrouve l’ensemble de notre vécu conscient…ou inconscient.

Si la psycho physiologie m’insupportait, je donnerai cher pour y retourner aujourd’hui pour être plus à l’aise en neurosciences… Il n’y a peut-être que Piaget qu’il me serait difficile de réintégrer dans ma curiosité intellectuelle, n’en déplaise à mon ami Jean Marc Monteil, ancien recteur et DG Enseignement Supérieur, le spécialiste incontesté, avec qui ,malgré tout , j’ai partagé sur les bancs de la fac, « partiel » et « mémoire » sur le sujet… 

D’ailleurs n’ayant pratiquement pas pratiqué en « clinique », au profit des RH l’une des premières applications professionnelles à laquelle je fusse confronté aurait pu me donner des boutons lors de mes études : la construction d’une méthodologie pour valider le risque de départ volontaire de titulaire de postes clés…

Pourquoi ces rappels un tantinet narcissiques : parce qu’il me semble devenir à nouveau intolérant vis-à-vis de ce que je considère comme des dérives de la psychologie.

Un préalable : nous n’allons nous entretenir que des applications liées de près ou de loin à l’entreprise et non à l’univers de la santé mentale, où là, je ne me considère aucunement légitime.

 

  • Qu’est ce donc cette « race » de psy qui parlent de certitude.

Vous avez remarqué vous aussi, il n’est pas rare d’entendre : « c’est une certitude » … je l’ai encore entendu ce matin dans une émission de radio consacrée à la méthode Coué. L’« experte » psy de dire :" les effets positifs de la recherche permanente des émotions positives, sont bénéfiques pour la personne. C’est une certitude". Peut-être Madame, mais le mot me choque. En sciences molles comme la psychologie, comme d’ailleurs pour l’ensemble des sciences, ce qui relativise bien les choses, c’est que nous n’avons aucune certitude. Pas plus en physique quantique, qu’en psycho quelle que soit l’obédience…

La modestie devrait être une qualité première du psychologue. Pas de certitude, des hypothèses rien que des hypothèses. Alors il est vrai que dans ces cas-là, les applications numériques qui utilisent ces « certitudes » ont du souci à se faire. Je citais la physique quantique, la présence simultanée du même élément à plusieurs endroit fait partie des… hypothèses que seule la statistique permet. Or c’est bien souvent cette même statistique qui transforme les certitudes psy en applications numériques (recrutement, qvt…) N’oublions pas la fameuse expérience du chat…qui peut être mort ou vivant en même temps sans que ça ne discrédite la « quantique » pour autant, paix à l'âme d'Albert…

 

  • Des déviances à la pelle…

 

La psychologie « positive » fait partie de mes « boutons ». Quoi de neuf depuis Coué ? Ce segment de la psy est celui qui a certainement le plus agit sur les déviances « sectaires » comme le « bonheur » au travail et autres balivernes, comme l'entreprise libérée. Je ne souhaite pas contester (qui serais-je) les théories de cette soi-disant science mais se servir d’une vérité révélée pour orienter les théories managériales, ça oui, je conteste.

Il en va de même pour la psychologie des organisations et quelques théories de la psychologie cognitive…mais je ne vais pas m’étendre sur mes vieux démons. Lorsque je lis des billets de psy se qualifiant de coachs et cumulant psychoniaiseries et lieux communs, je suis irrité et surtout inquiet par l’utilisation que vont en faire ces start-ups en manque de validation scientifique.

Alors je lance un appel à tous et toutes les psychologues (qui aujourd’hui sont membres  heureusement, d'une profession reconnue et réglementée) pour qu’ils prennent conscience de leur pouvoir d’influence. Vous risquez d’entraîner des non-initiés dans des dérives qu’ils vous feront ensuite supporter. Alors, méfiance, prudence, et modestie. Nous n’avons pas de certitudes… et si d’aucun le revendique, dites vous que ce n’est plus une certitude mais une conviction…et ça ne me rassures pas non plus. Des échanges récents sur les réseaux sociaux sont de cet ordre.

Maintenant je connais bien des « psy » qui ne sont pas tombés dans le panneau et qui estiment que cette prudence (lorsqu’elle engage le personnel de l’entreprise) est partie intégrante de leur déontologie.  Le temps des « chapelles » devrait être maintenant révolu.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :