Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

J'ai toujours été sceptique sur les motivations des "bureaux flexibles" ... Bien entendu la cherté du prix du M2 explique bien des choses, mais en faire une question de management est une sacré supercherie. Un nouvel abandon de la responsabilité managériale ? Je n'ai pas les moyens de loger mes collaborateurs alors je leur dit que le bureau flexible, c'est bon pour leur créativité... mon œil ! On est ainsi passé du bureau individuel au bureau collectif, puis au plateau et enfin à l'emplacement en fonction de la charge de travail, du type de travail, de l'heure d'arrivée... une sorte de Airbeandbe du business. J'ai eu l'occasion de voir quelques bureaux du Groupe La Poste... guère engageant pour y travailler avec une visibilité apaisante. 

Alors quoi ? Le télétravail... à force d'en faire une solution par défaut on court à la cata... Même s'il n'est pas nécessaire de revenir à des solutions "d'avant", il est nécessaire d'aller plus loin dans l'étude des "ressentis" des occupants de ces lieux nomades... tout le monde n'a pas vocation à aimer le  caravaning... Le fait d'imiter les start-up n'est pas une légitimité de raisonnement, surtout lorsqu'on calcule les expériences réussies dans le temps.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :