Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui veut travailler sur le sujet ou Feedback du Salon QVT Preventica Paris 2019

 

Pour assurer la présence du MagRH dont le numéro de juin porte sur la QVT, nous avions organisé la distribution gratuite de la version papier du Mag, et nous nous entretenions avec les visiteurs sur un stand dédié.

 

Permettez-moi de vous faire part de quelques remarques qui m’ont donné à réfléchir les deux journées où j’étais présent… Elles n’ont aucune valeur statistique et sont souvent du domaine du ressenti… mais c’est ma vision et je la partage…

  • J’ai cherché en vain les DRH…. Est ce que la QVT n’est pas une priorité pour eux ? N’ont-ils pas le temps de venir sur des événements où le minimum d’intérêt est au moins de faire de la veille active ? ou alors, comme le disent certains visiteurs, est-ce un sujet qui reste clivant, un rapport de force entre salariés, syndicats d'un côté et DRH, patrons, de l'autre ?
  • La vue du titre MagRH provoquait de la curiosité (« qui êtes vous ? ») mais aussi des réflexions du style « je ne suis pas RH, je suis de l’autre côté », ou encore « êtes-vous certain d’être à votre place ici ? vous les RH… ou plus hostiles encore : « on ne peut rien faire avec vous » (dixit infirmière du travail) « le bien être des salariés vous vous en foutez » (dixit ergonome, eh oui…)
  • Lorsqu’un syndicaliste accepte de discuter, et qu’il se rend compte que le Mag donne la parole aussi aux Centrales, et que nous recherchons la confrontation d’idées en un sens constructif, il change d’attitude, demande le lien pour le Mag numérique, dit qu’il va en parler aux collègues, et nous quitte presque à regret en nous demandant de faire suivre aussi ce lien à sa DRH…
  • Sur le fond des exposants, que de psycho-papouilles, de solutions toutes faites sans intérêts, de conditionnements proches de la méthode Coué… il existe un business qui peut décourager les plus ardents… et je ne parle que du soft, car en matière d’équipements ergonomiques on trouve de tout, du siège de bureau à 1800€ mais à mémoire de forme et tout et tout qui peut faire envie à l’opératrice du call center qui sait par ailleurs que jamais sa société n’investira dans les 70 sièges nécessaires pour son pool… aux équipements de relaxation qui… font le bonheur des autres exposants. Si des cabinets se sont trouvés des niches en se mariant avec des mutuelles comme chevaux de Troie pour leurs audits de climat social (ce qui est en soi, une bonne idée) assez peu de réflexion de fond sur des sujets qui repositionnent la QVT dans son environnement managérial ou RSE, peu de « quantification » mis à part la visite/conférence de notre ami Waknine et son IBET (photo en dessous), peu d’échanges sur ce qu’il faut mettre dans les accords QVT pour que ça ait du sens, pour compléter ces fameuses notions de temps de travail et de lieux de travail…
  • A regarder de près les visiteurs, les professionnels du secteur (Médecin du travail, préventeurs, ergonomes, syndicats ex CHSCT, responsables sécurité) étaient bien là, mais en dehors de toute politique RH, mais y a-t-il une politique RH en matière de QVT ? Il faut lire le MagRH QVT pour se faire une idée : http://www.reconqueterh.org/MagRH6.pdf

 

Par moment on se demande si le salarié n'est pas considéré comme un légume qu'il faut forcer à grand renfort d'engrais et de solutions azotées pour une récolte plus précoce... Mais attention, les glyphosates ne sont jamais bien loin...

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :