Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Depuis que je suis rentré dans la vie active, j'avais écarté quelques idées d’Extrême gauche qui me caractérisaient étant étudiant. J'avais du mal à admettre que les "patrons" étaient des exploiteurs, et ce encore aujourd'hui. Il est vrai que j'ai rencontré des Présidents qui étaient des gens bien : de Saint Gobain à Saunier-Duval, en passant par Sociétex...  c'est comme si mon parcours professionnel me conduisait inexorablement vers eux... 

Force est de constater que tout les patrons ne se valent pas. Public ou privé, même combat. Je suis horrifié et scandalisé de constater que des milliers d'heures supplémentaires sont encore impayées dans la police ou la santé... Que des discours ambiants proposent de supprimer des congés... autre filouterie. Pourquoi ?

Simplement parce que le deal du contrat de travail repose encore sur le lien de subordination.

 C'est à dire : j'abandonne une petite partie de ma liberté en contre partie du respect des engagements et d'un salaire équitable. D'autre part, selon une formule chère à Victor Waknine, la relation d'entreprise doit être une relation de réciprocité... Alors Mesdames et Messieurs  les dirigeants qui changent les règles du jeu en cours de route à votre avantage, mesdames et messieurs les DRH qui considèrent encore aujourd'hui que le bénévolat serait la meilleure solution et que parler d'argent n'est pas chose respectable, PAYEZ ce que vous devez.  Ne pas le faire, correspond pour moi à une escroquerie.

Mais je me répète, il existe de très bons patrons et de très bons DRH, ce petit coup de gueule n'est initié que par les propos d'un journaliste entendu sur une radio ou antenne  périphérique qui proposait (pour s'en sortir) de considérer l'abandon de la dette heures sup comme une décision économique souhaitable)... n'empêche que cette dette existe et qu'elle doit être très vite ... remboursée. 

Il en va de même d'ailleurs pour ces milliers de jours de congés non pris, accumulés pour des raisons bien souvent de défaillance d'organisation ou de management ... mais bon, ça suffit pour aujourd'hui ! 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :