Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Je n'ai jamais été favorable à la chasse dont je pense qu'elle est un loisir barbare et éculé (non vous avez lu trop vite !) . Que nos ancêtres eurent besoin de pratiquer pour se nourrir, nul doute. Mais aujourd'hui on parle bien d'un loisir qui consiste à ... tuer. 

Mais je n'avais pas forcément tous les arguments qui me permettaient de répondre aux affirmations dite écologiques de nos tireurs d'élite. Je n'avais pas conscience non plus de la connivence "pouvoir" "chasseurs", ni d'ailleurs des basses œuvres de l'ONF, dont on se dit au passage qu'elle ferait mieux de s'occuper des arbres plutôt que de conduire moyennant argent, des chasseurs fortunés jusqu'aux pieds du cerf pendant la saison du brâme, ni que d'attaquer en justice des militants anti chasse à courre. 

Je ne savais pas que des espèces rares étaient encore inscrites dans les espèces chassables, que la réintroduction de certains animaux en faisait des espèces protégées mais chassées !!!

Je ne savais pas qu'en 2014 la Fédération de Chasse avait versé 250 000 € pour pouvoir sensibiliser les enfants des écoles, et qu'en février 2019 à Neuvéglise dans le Cantal 70 enfants du primaire ont été invités à organiser une battue pour s'entrainer à rabattre des animaux... On suscite des vocations comme on peut !

Je ne savais pas que la police de la chasse était présidée par... un chasseur !

Je ne savais pas que la pollution par le plomb commençait à être inquiétante dans nos forêts  

Je ne savais pas que les "tétras-lyres", ces superbes oiseaux menacés d'extinction,  sont autorisés à la chasse jusque dans la réserve naturelle nationale des Hauts Plateaux du Vercors, là où on demande aux touristes de ne pas s'écarter des chemins pour ne pas les déranger... et que l'argument des chasseurs est qu'ils peuvent continuer à les chasser puisque ce n'est pas eux la pire menace de leur extinction...

Et à chaque page, j'ai appris quelque chose qui m'a profondément agacé, révolté, peiné, et qui me conforte dans l'idée que l'interdiction de la chasse est un véritable objectif "humanitaire" au sens où l'homme reprendrait sa valeur d'homme. Au moins ça ! 

Et si je ne me retenais pas je vous recopierais tout l'ouvrage, mais ce ne serait pas aimable pour Pierre Rigaux, son auteur:  naturaliste français, (master Biologie, DESS Géographie) , 40 ans et fervent défenseur de la nature.

Ses propos sont argumentés, ses enquêtes menées avec le sérieux du scientifique. Alors (et je ne suis pas commissionné) achetez ce bouquin, allez le chercher dans votre bibliothèque municipale, faites le vous prêter, volez le ... mais ne passez pas à côté d'une occasion de ne pas rester bouche bée devant un chasseur qui va vous dire qu'il est le premier écologiste de France. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :