Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grève des enquêtes de satisfaction

La dictature des sondages bidons sur la qualité !!!

 

Comme le dirait le patron de la CFDT, on nous prend pour des couillons. Lorsque vous allez effectuer un achat sur internet, vous faire livrer une pizza, acheter une voiture, faire des emplètes dans la grande distribution, coucher dans un hôtel ou une chambre d’hôte, bref quoique vous fassiez, où que vous alliez, vous recevez sur votre mobile ou sur votre ordinateur un sondage qualité.

Vous avez été prévenu parfois par des affiches (comme chez Orange) ou par le prestataire salarié lui-même : il faut nous mettre la note la plus élevée si vous êtes content (et au passage si vous ne voulez pas qu’on soit réprimandé, ou si vous voulez que je conserve ma prime). Sur une échelle de 5, mettre 4 n'est pas suffisant.

Je trouve cet ersatz d’enquête qualité totalement insupportable. Pourquoi mettre la note maxi si vous êtes satisfait ? On peut toujours faire mieux, non ? Pourquoi ne pas dire réellement ce que l’on pense ? Un réseau n’est pas obligé de descendre en flamme un adhérent si « un » client est mécontent… et lorsque le sondage vous revient en disant que « vos critiques » n’apportent rien de positif et qu’elles ne seront donc pas publiées, qu’en penser ?

Il est fort probable que ces « notes » sont ou seront constitutives des datas prises en compte pour la politique de reconnaissance des salariés, que les hiérarchies vont accentuer la pression sur les mises en garde données en amont aux consommateurs par les salariés eux-mêmes, que les critères retenus par les publicistes en feront mention… c’est une horreur absolue. Alors ma position, et je la partage (!), il faut boycotter ces enquêtes. Ne plus y répondre est la seule solution. Ce sont des prestataires le plus souvent qui se chargent de ce travail, et lorsqu’ils feront remonter que plus personnes ne veut répondre, cette mode verra peut-être sa fin ! On commence aujourd’hui ? En tout cas, moi, je fais !

N'oublions pas que ces méthodes sont utilisées aujourd'hui dans certaines écoles pour "noter" les profs et l'enseignement reçu par les étudiants. Votre banque les utilisent déjà. Il faut stopper le flux avant qu'il devienne habitude et incontournable. Non, nous ne sommes pas des couillons !

Grève des enquêtes de satisfaction
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :