Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

C’est ça la vie ?

 

Lorsque les journalistes présentent le compte à rebours de la fin du confinement (qui, au passage n’en n’a jamais été un, voir les bouchons de retour de week-end après l’heure du couvre-feu !!!), ils donnent à penser que la vie commence aux terrasses des cafés.

En écoutant les jeunes femmes interrogées en micro-trottoir, sur leurs intentions du jours d’après et je cite « aller dans les magasins, y passer des heures pour essayer, acheter… vivre quoi ! »  Et je ne compte pas les « habitués » des bistrots qui prêtent la main aux cafetiers pour aménager leurs terrasses, des fois qu’ils ne seraient pas prêts à temps.

On me dira que c’est normal, que l’homme est un animal social, que les autres lui ont manqué, que les contacts humains sont nécessaires à la vie… euh ? animal social ou animal grégaire ? contacts humains ou incapacité à s’organiser et à vivre autrement ? besoin de superficialité ou de profondeur ? égoïsme forcené ou respect des autres ? Car, et les médecins en sont conscients, la « libération valorisée » c’est le risque de la fin des gestes barrières (si compliqués à respecter déjà en période de confinement, quoiqu’en disent les politiques qui veulent caresser les français dans le sens du poil).

Mais la vie c’est autre chose, non ? Ce sont des amis que l’on reçoit, chez qui on va ! C’est le concerto N°2 de Rachmaninov, c’est une ballade en forêt pour respirer l’arrivée du printemps, c’est un bon polar au coin du feu en écoutant un disque de Count Basie, c’est aider un voisin à rentrer son bois, justement, et c’est aussi visiter une chèvrerie et ramener un super bon crottin de Chavignol, c’est partager un gin avec un voisin anglais dans son jardin en gardant son blouson, parce que dehors il fait froid encore, c’est orienter la fille d’un ami vers une formation utile à son avenir, c’est aimer, partager, se cultiver, partager encore, discuter avec un ami et confrère d’un projet professionnel, découvrir un nouveau roman, et avec tout ça, je ne pense pas avoir besoin de « faire la fête », de courir dans les magasins, de boire…ce que je peux très bien faire chez moi…aussi d'ailleurs.

Je suis effaré par le niveau de conscience de notre population. Pas étonnant que le Front ou Rassemblement National ait toutes ses chances. C’est sur ces types d’attitudes, égoïstes et grégaires que le fascisme peut se développer. Mais même sans aller jusque-là, j’ai entendu l’autre jour un psychiatre déclarer qu’il était normal de vouloir faire la fête… et que ce sont ceux qui n’en n’ont pas envie qui devraient consulter !!! Voilà où en est notre société. Certainement à mettre dans le même panier que les parents qui déclarent à un ami instit : c’est à vous à vous adapter à mon enfant, pas à lui… et s’il ne veut pas travailler c’est que vous êtes mauvais ! C’est à mettre dans le même panier que les apôtres forcenés de la « bienveillance », c’est à mettre dans le même panier que les « je savais pas », « on m’a pas dit », « pas fait exprès », « pas grave… »

Raz le bol de ces personnes qui contestent dans un groupe connu de FB, les reproches que l’on peut faire aux parents qui refusent pour leurs enfants, les vaccins, les tests etc… c’est à mettre dans le même panier.

Raz le bol de ces gourous qui veulent nous apprendre la vie, raz le bol de ces experts qui veulent nous embrigader au gré de leurs algorithmes…c’est le même panier

Raz le bol de ces personnes qui attendant dans la salle d’attente du médecin, se rependent en critique sur le temps qu’il met à rester avec le patient précédent…encore le même panier !

Et il arrive un moment où le panier devient trop lourd, alors que dire ?

Vivement le quatrième confinement ! au moins on gagnera du temps !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :